Comment renouer le contact avec son fils ?

Il y a quelque temps, j’ai vécu un mois difficile en tant que mère : mon petit garçon et moi étions déconnectés. Pendant cette période, il a seulement revendiqué son père, me repoussant verbalement et physiquement, me faisant sentir « trop », interrogeant tout mon rôle de mère , malgré lui. Je me sentais triste et en colère.

Je ne savais pas comment « retrouver l’amour » de ce petit homme qui a affirmé sa personnalité. Plus il m’a repoussé, plus je me suis lutté. Cercle vicieux.

Lire également : Comment contacter la caisse de retraite des indépendants ?

C’ est quand je ne pouvais plus, que c’était « trop », que c’était « trop mauvais », que j’ai réussi à me rassembler. J’ ai réussi à annuler ce rejet, me disant que, de toute façon, tout ce que j’ai fait pour lui au quotidien n’a pas été fait pour lui faire aimer en retour.

A lire aussi : L’embonpoint et le surpoids : un réel danger pour le chien

Que je serai là, physiquement et mentalement pour lui, peu importe comment il me « traite » ! C’était une révélation drôle, mais à partir de là j’ai pu remplir mon « patience et compréhension » jauge à nouveau, et le même jour, nous nous sommes reconnectés les uns avec les autres.

Par conséquent, je me suis promis de ne jamais prendre « personnellement » le moindre comportement de mon fils (et d’autres, en général). Il n’a jamais fait cela dans le but de me blesser, et c’est ma propre réaction qui a aggravé la situation.

La relation avec notre enfant dépend de la façon dont nous nous comportons avec lui. Il y a donc quelques pistes à explorer lorsque vous sentez que vous « ne pouvez plus y arriver », que nous « nous entendons ».

Avec ma sœur Ariane (@ariane_saligne) (spécialisée dans la petite enfance entre autres), nous avons voulu aborder ce sujet et essayer de fournir des réponses et des solutions, en tandem. Elle, sa vision, ses compétences et ses expériences sur son blog , et moi ici. C’est un sujet qui touche et affecte n’importe quel parent !

Parlez ensemble pour trouver de la complicité

Même très petit, l’enfant comprend l’intention de nos paroles. N’hésitez pas à lui parler, à lui expliquer, à lui confesser nos peurs, nos émotions, et essayer de lui mettre des mots sur ses émotions, afin qu’il apprenne à les comprendre.

1 — Écoutez-le ✨

Même si notre petit morceau ne fait pas encore de phrases ou s’il parle en « bouillie », nous ne devrions pas hésiter à lui demander ce qu’il ressent. Il ne saura pas forcément mettre des mots, mais il saura l’exprimer comme il le peut (pleurer, crier…), et cela lui fera du bien.

2 — Dis-lui que vous l’aimez ✨

Ces mots ne devraient pas être minimisés. Ils donnent confiance, ils renforcent la relation parent-enfant, ils apaisent. Dire « Je t’aime, même quand tu es en colère » les rassure.

3 — Empathie ✨

Pour se mettre à la place de son enfant, essayez de comprendre sincèrement ce qu’il peut ressentir, même si ses émotions sont différentes des nôtres. Laissons parler notre enfant intérieur qui pourra nous référer.

4 — Cherchez une solution ensemble ✨

Demandez-lui ce qui pourrait l’aider à s’améliorer, ce qu’on peut faire pour lui. C’est un câlin ? Est-ce une promenade qui lui fera du bien ? Notre petite (ou grande) sera en mesure de nous diriger vers la solution.

✨ Les phrases magiques de « reconnexion »

Nous vous avons concocté un petit visuel avec des phrases « magiques » qui aident à renouer avec nos enfants. Ces phrases ont été inspirées par nos lectures et expériences. Le visuel est inspiré par un billet de blog (anglais) d’une maman avec les mêmes aspirations que nous.

Vous pouvez obtenir l’affiche en format A4 avec quelques conseils pour gérer une tempête émotionnelle ici.

Des phrases universelles ?

Si le sujet de ce post est orienté « relation mère-enfant », je pense que ces phrases peuvent (plus ou moins ajustées) aider à faciliter la communication entre les adultes aussi. La clé réside dans l’empathie et la bienveillance envers les autres.

Famille