Implantation directe à l’étranger : est-ce une stratégie réellement proactive ou plutôt imposée ?

Les opportunités de développement ne manquent plus réellement pour les entreprises françaises. Entre l’accélération constante des flux commerciaux mondiaux et la montée en puissance des économies émergentes, les sociétés ont toutes les chances de bien assurer leur expansion. Cependant, il convient également de rappeler qu’en matière d’exportation, les entreprises sont tenues de se soumettre à un certain nombre d’exigences. Les barrières douanières, le protectionnisme non tarifaire, l’accès aux circuits commerciaux… tous ces éléments (entre plusieurs autres) contribuent à freiner les dirigeants dans leur projet d’exportation.

L’implantation directe à l’étranger est-elle un choix ?

Lorsqu’une entreprise décide de s’implanter directement à l’étranger, c’est (en principe) parce qu’elle perçoit cette stratégie comme étant la meilleure pour assurer son développement de portefeuille client à l’international. Mais dans bien des cas, il se pourrait en effet que la décision leur soit imposée « indirectement ». Quand on prend en compte toutes les obligations auxquelles on est obligé de se soumettre pour l’internationalisation, il est clair que le fait de s’implanter directement apparaît comme étant la solution la plus simple. De plus, dans certains pays, seule cette option est possible si l’on veut assurer le développement de portefeuille client à l’international. C’est le cas par exemple avec l’Inde, les USA, le Brésil, ou encore l’Indonésie. Ces pays ont mis en place de fortes barrières non tarifaires, lesquelles sont destinées à mieux contrôler la mise en concurrence avec les acteurs nationaux. L’implantation directe reste en fin de compte un moyen rapide pour que l’entreprise puisse adapter son modèle et s’ouvrir facilement à l’international. Il devient plus facile de bien se positionner dans la course dans ces conditions.

A découvrir également : Qui va gagner la coupe du monde 2018 ? Voici nos pronostics !

Quelques avantages au fait de s’implanter directement

Que la stratégie d’implantation directe puisse résulter d’une proactivité ou qu’elle soit une imposition, il n’en demeure pas moins que c’est une méthode qui peut être très avantageuse. C’est d’ailleurs l’un des meilleurs moyens d’assurer son développement de portefeuille client à l’international. Il permet de changer de modèle économique dans le but d’améliorer la compétitivité de l’entreprise. Il faut savoir que la pression concurrentielle peut être particulièrement intense. L’implantation locale sera le meilleur moyen en vue de mieux appréhender les relations commerciales avec ses clients. Lorsqu’on bénéficie d’une présence en propre à l’étranger, on peut aussi en profiter pour créer une base industrielle servant à bien se positionner et à réduire en même temps ses coûts de production ou logistique.

A lire également : Quels sont les avantages des espaces de coworking ?

Finance