Comment calculer la prime de remboursement d’une obligation ?

Les principales caractéristiques d’une obligation sont sa valeur nominale, son prix d’émission, son prix de remboursement et son amortissement.

Examinons plus en détail ce qu’il s’agit : La valeur nominale d’une obligation est la valeur comptable d’une obligation. La valeur nominale d’une obligation est utilisée comme référence pour le calcul des intérêts et le remboursement de l’obligation.

A lire en complément : Quels sont les moyens à disposition de la banque centrale pour augmenter le taux d'intérêt ?

Le prix d’émission d’une obligation est le prix à payer pour acquérir une obligation lors de son émission. Si ce prix correspond à la valeur nominale de l’obligation, l’obligation est dite « au pair ». Certaines obligations sont émises à des prix inférieurs ou supérieurs à leur valeur nominale.

Le prix de remboursement d’une obligation est le montant perçu par l’investisseur pour toute obligation conservée jusqu’à l’échéance. Le prix du remboursement peut être supérieur au prix d’émission de l’obligation, il est appelé prime de remboursement de l’obligation.

A lire également : Où trouver le plafond perp ?

L’amortissement d’une obligation définit les modalités de remboursement d’une obligation. L’amortissement d’une obligation peut se faire de trois façons :

— remboursement infine  : remboursement en une seule fois à l’échéance de l’obligation ; dans ce cas, le coupon est payé régulièrement, à l’échéance, le coupon est payé une dernière fois avec le remboursement du capital ; c’est la méthode la plus courante de remboursement des obligations sur les marchés obligataires car elle permet aux investisseurs de prévoir avec certitude la date à laquelle leurs titres seront amortis et le rendement qu’ils fourniront.

— l’amortissement d’une obligation en série annuelle permet à l’émetteur de rembourser le même nombre de titres chaque année ; est divisé en autant de séries qu’il y a d’années jusqu’à son échéance ; la désignation de la série à rembourser se fait par tirage au sort et tous les titres de cette série seront remboursés à l’avance ; dans ce cas, l’investisseur ne peut pas prévoir quand il sera remboursé, et l’investisseur ne peut pas calculer sa rémunération finale.

— l’amortissement d’une obligation par rentes constantes prévoit le remboursement d’une partie du prêt chaque année tout au long de la durée de vie de l’obligation ; le nombre de titres est calculé de sorte que le déboursement de l’émetteur – coupons et remboursements – soit égal d’une échéance à l’autre ; un tirage par lot signifie titres qui seront amortis – l’investisseur dans AP ne peut plus prévoir la date de son remboursement.

Finance