La croix occitane : origine, apparence et symbolique

Dorée sur fond rouge, la croix occitane est connue dans tout le sud de la France comme un symbole typique de la ville de Toulouse et, à plus grande échelle, de l’Occitanie. Quelle est l’origine de cette croix parfaitement symétrique ? Comment est-elle traditionnellement représentée ? Et quelles sont les symboliques qui se rattachent à la croix occitane ?

L’origine de la croix occitane, entre faits et suppositions

La provenance exacte de la croix occitane n’est pas établie. Diverses hypothèses existent à son sujet. Elle pourrait par exemple résulter d’une combinaison entre la croix byzantine et la croix copte tréflée. Certains prétendent qu’elle existe depuis l’époque des Wisigoths ou qu’elle aurait été héritée des Romains, voire d’un peuple gaulois présent à Toulouse durant le 3ème siècle avant J-C. D’autres encore parlent d’une origine chinoise, ou d’un symbole rapporté lors de la première croisade.

A lire aussi : Comment bien organiser un baptême pour son enfant ?

Ce qui est sûr et vérifié, c’est qu’au courant du 11ème siècle, Guillaume III de Toulouse hérite du symbole lors de son mariage avec Emma de Provence. La croix occitane devient alors l’emblème des futurs comtes de Toulouse, en rappel de leur alliance avec les marquis de Provence. On retrouve sa trace en 1211 sur un courrier, en guise de sceau de Raymond IV. Ensuite, la croix apparait sur les armes de Toulouse et du Languedoc à compter du 14ème siècle.

À quoi ressemble la croix occitane en héraldique ?

La représentation héraldique de la croix occitane est la suivante :

A lire également : 5 raisons de faire un don à une ONG

– un fond rouge ;

– une croix de couleur or ;

– 4 branches évidées en forme d’anneau de clé ;

– chaque branche garnie de trois pommes sur ses pointes respectives.

Cependant, certaines villes utilisent une héraldique différente, avec par exemple des pointes blanches placées entre les branches, un fond d’une autre couleur, ou une partie de la croix tronquée et remplacée par un autre élément.

La croix occitane en bijouterie

Le signe de la croix occitane est régulièrement repris par les artisans joailliers afin d’orner des créations alliant modernité et traditions. La croix peut être représentée ouverte ou fermée, mais elle est presque toujours associée à un matériau précieux et doré comme l’or jaune. Elle se porte en pendentif comme un signe d’appartenance à la région occitane, comme référence aux comtes de Toulouse, mais aussi pour d’autres raisons variées. 

La croix occitane peut en effet représenter :

– les 4 saisons de l’année avec les 12 mois correspondants aux 12 pommes ;

– le Christ et ses 12 apôtres ;

– les 12 travaux menés par le héros mythologique Hercule ;

– les 12 signes du zodiaque ;

– les 12 marches qui conduisent à la connaissance ;

– les 12 éléments relatifs aux différentes personnalités ;

– et bien d’autres choses.

Choisir une croix occitane Sanctis est donc possible en-dehors de toute connotation d’appartenance régionale, même si c’est souvent le sens premier que l’on donne à ce bijou.

Les autres appellations de la croix occitane

Le saviez-vous ? Il existe d’autres noms pour désigner la croix occitane. La croix d’Arles, originaire de Bourgogne et caractéristique de la dynastie des Bosonides, ressemble très fortement à l’actuelle croix occitane. On la retrouve encore sous le nom de croix raimondenque, de croix du Languedoc, de croix de Toulouse, de croix de Provence.

Le nom occitan vient en fait de la région occitane, une zone située dans le centre du sud de la France, dans laquelle les habitants parlaient la langue d’oc. L’Occitanie concentre désormais le Languedoc-Roussillon et les Midi-Pyrénées, deux régions qui témoignent de l’utilisation de la croix occitane dans leur passé et en ont fait un emblème territorial.

Actu