Quel est le principe du tensiomètre ?

Pour contrôler votre tension dans une clinique, les médecins utilisent un appareil appelé tensiomètre. Cet appareil fonctionne sur certains principes et sur certaines bases. Il faut bien connaître ses principes pour comprendre son fonctionnement. Voici dans cet article le principe de fonctionnement du tensiomètre. 

Qu’est-ce qu’un tensiomètre ?

Le tensiomètre est un appareil médical qui permet de mesurer la tension artérielle, c’est-à-dire la pression du sang circulant dans les artères. La tension artérielle est déterminée par deux valeurs. Il y a la valeur la plus haute qui représente la pression artérielle systolique ou la systole. 

A lire en complément : Conseils pour bien se préparer avant de se rendre au laboratoire d’analyse médiale

De plus, il y a deuxième valeur la plus basse qui représente la pression artérielle diastolique ou la diastole. Cette mesure permet de savoir si la tension du patient est dans les ou pas. Pour un excellent diagnostic, il faut effectuer cette mesure plusieurs fois dans les meilleures conditions.

L’interprétation de ces mesures est faite en tenant compte des données comme l’âge, le sexe, l’hérédité, le mode de vie, la prise des médicaments. Cette interprétation se base aussi sur d’autres pathologies que présente le patient. Cela permet de détecter une tension optimale, une hypertension légère, modérée, sévère ou une hypotension. 

A lire aussi : Lèvres bleues : causes, photos et traitements

Quelles sont la composition et la structure du tensiomètre ?

Le tensiomètre peut être électronique, connecté ou manuel. Si nous prenons le tensiomètre manuel classique, il est constitué d’un brassard, fermé par un velcro. Ce brassard peut être gonflé une poire reliée à un tuyau. Il peut être aussi dégonflé grâce à soupape dont la poire est équipée. 

De plus, le brassard est relié par un tube à un manomètre sur lequel s’affiche la tension mesurée. Ainsi, ce tensiomètre est utilisé avec un stéthoscope. Cela permet de faire une détermination très précise de la tension artérielle d’un patient. 

Pour un tensiomètre électronique, le gonflage et le dégonflage du brassard se font de la manière automatique. Aussi, les mesures de font automatiquement. Cela permet une certaine facilité dans l’utilisation de ces tensiomètres. 

Quel est le fonctionnement du tensiomètre ?

Le tensiomètre manuel est le type de tensiomètre couramment utilisé par le personnel de santé. Pour prendre la tension artérielle d’un patient, il installe le brassard autour de son bras. Ensuite, il glisse le pavillon du stéthoscope sous le brassard. 

Le brassard est alors gonflé jusqu’à comprimer l’artère et bloquer la circulation sanguine. La pression artérielle est alors maximale en amont. Après, l’air est évacué jusqu’à la reprise de la circulation du sang. La pression dans le brassard à laquelle la circulation sanguine et les battements du cœur reprennent correspond à la pression systolique. 

En ce moment, le cœur est contracté pour évacuer le sang. Ensuite, il dégonfle le brassard jusqu’à atteindre le moment où les battements cardiaques ne sont plus audibles au stéthoscope. C’est la pression diastolique qui correspond à la pression du sang au relâchement du cœur. 

Le tensiomètre est un instrument indispensable pour le personnel soignant pour la prise de la tension artérielle. Cette prise est basée sur la valeur de la systole et de la diastole qui donne une idée de la tension artérielle d’un patient.

Santé