Les avantages d’une veille concurrentielle pour votre entreprise ?

Savoir ce que font les concurrents est primordial pour plusieurs raisons : améliorer ses produits, adapter ses actions et anticiper. Mais la veille concurrentielle est un exercice complexe qu’il faut comprendre dans sa globalité. Explications.

Aucune entreprise n’existe seule !

Sur un marché, il y a d’une part, des entreprises proposant des services analogues. D’autre part, des entreprises proposant des services complémentaires. Afin de conserver une part de marché intéressante, il faut identifier les produits proposés par ces différentes entreprises. Une fois ces produits identifiés, il faut décider si l’on souhaite connecter sa gamme à ces produits proposés par la concurrence ou si l’on souhaite se différencier radicalement. Être connecté implique parfois de parler avec les autres entreprises du secteur. Dans les cas extrêmes, ces ententes vont jusqu’à une harmonisation implicite des tarifs! En revanche, se différencier implique l'affrontement, dans ce cas radicalement opposé à la collaboration, il faut écraser la concurrence afin de régner seul sur le marché.

A voir aussi : Pourquoi faire de la gestion d'actifs ?

Dans quels cas utiliser la veille concurrentielle pour des actions agressives?

L’affrontement avec les autres entreprises concurrentes est pertinent dans certains cas. Par exemple, si l’entreprise concurrente est dans sa phase de déclin. C’est-à-dire une entreprise ayant longtemps eu une position de monopole sur le marché et qui a fini par s’habituer à ne pas innover. Dans ce cas la mise en place d'une veille concurrentielle avec finalité agressive impose d’avoir un réel avantage sur l’entreprise que l’on veut démolir. 

Cet avantage peut être un imposant département recherche et développement ou de colossaux moyens pour récupérer les innovations de l'entreprise que l’on veut éliminer du marché. Des actions agressives peuvent aussi être faites lorsque l’entreprise chasse en bande, autrement dit que plusieurs entreprises complémentaires évoluant dans un secteur unissent leurs forces et veillent à ne pas se gêner mutuellement tout en combattant farouchement la concurrence.

A découvrir également : Pourquoi se faire conseiller pour le recrutement en finance ?

Risques de la veille concurrentielle

Un des principaux risque de cette pratique est la loi. Par exemple, certains pays n’autorisent pas la publicité comparative qui consiste à dire par exemple : nous sommes moins chers que l’entreprise X et l’entreprise Y. Notez aussi que la veille concurrentielle peut parfois impliquer des actions à la limite de la zone grise, voire complètement illégales telles que l’espionnage industriel qui est sanctionné dans de nombreux pays. Le meilleur moyen d’éviter de franchir la ligne rouge est de toujours agir en suivant scrupuleusement les conseils du service juridique de votre entreprise !

Les différents types de veille concurrentielle : laquelle choisir pour votre entreprise ?

La veille concurrentielle est une démarche complexe qui peut être déclinée selon différents types de surveillance. Nous vous présentons ici les principales alternatives possibles pour votre entreprise.

La veille informationnelle
Cette méthode consiste à récupérer toutes les informations publiques, accessibles et diffusées par vos concurrents sur le marché (sites Web, communiqués de presse, rapports d’activité). Elle permettra à votre entreprise d’avoir une image globale du marché mais présente l’inconvénient de ne pas fournir des renseignements approfondis et fiables sur la concurrence directe.

La veille relationnelle
L’objectif principal de cette technique est d’établir des relations avec les acteurs clés du secteur afin de recueillir un maximum d’informations pertinentes sur leurs activités ainsi que leur positionnement stratégique. La veille relationnelle demande cependant beaucoup de temps et une grande capacité à nouer des liens privilégiés avec ses interlocuteurs.

La veille technologique
Pour anticiper au mieux l’évolution du marché en général, ou dans un domaine particulier, il peut être utile pour votre entreprise d’opter pour la « veille technologique ». Cette méthode nécessite la mise en place d’une analyse accrue des inventions brevetées récemment par vos concurrents directs. Elle offre donc une vision plus complète sur leurs innovations futures mais reste très pointue et requiert certainement un investissement important.

Le benchmarking
Cette pratique consiste tout simplement à comparer votre entreprise à ses concurrents directs en utilisant un certain nombre de critères prédéfinis, tels que les prix, la qualité des produits et services ou encore les pratiques commerciales. Le benchmarking n’est pas seulement un outil d’analyse mais aussi une démarche stratégique qui peut apporter beaucoup à l’entreprise.

La veille sur les réseaux sociaux
Avec l’avènement du web ces dernières années, il devient de plus en plus facile pour votre entreprise de suivre sa concurrence directement sur les plateformes sociales telles que Twitter et Facebook. Cette méthode est idéale pour surveiller en temps réel toutes les nouveautés liées aux réseaux sociaux mais nécessite une analyse qualitative minutieuse des données recueillies.

Chacune de ces méthodes possède ses propres avantages et inconvénients. Il appartient donc à chaque entreprise d’adapter sa propre veille concurrentielle selon son secteur d’activité et ses objectifs globaux.

Comment mettre en place une veille concurrentielle efficace ? Les outils à utiliser

Maintenant que vous êtes convaincu de l’importance de la veille concurrentielle, il est temps d’apprendre comment la mettre en place efficacement. Vous devez définir les critères sur lesquels votre entreprise souhaite être informée. Cela peut inclure des éléments tels que les dernières tendances du marché, les offres promotionnelles des concurrents ou encore leur stratégie marketing et digitale.

Il faut choisir les outils appropriés. On compte aujourd’hui un grand nombre d’outils pour la veille concurrentielle : Google Alerts, Hootsuite Insights ou encore Talkwalker. Ces différents outils permettent de suivre des mots-clés précis sur le web (blogs, réseaux sociaux…) ainsi que sur certains sites spécialisés pouvant fournir une information pertinente à votre sujet.

Pensez à bien organiser les données collectées, afin qu’il soit facile de trouver rapidement les informations pertinentes lorsqu’on en a besoin. Vous pouvez par exemple créer une page spéciale dans vos favoris pour pouvoir y accéder facilement quand vous le souhaitez.

Lorsque toutes ces étapes sont mises en place correctement et avec rigueur dans le temps, elles peuvent s’avérer très utiles pour votre entreprise qui bénéficiera alors d’une vision claire et complète du marché tout entier.

Finance