Prêt immobilier : courtier ou banque ?

Pour financer un projet de logement, il est très courant de souscrire un crédit immobilier. Dans la pratique, le recours à un professionnel du domaine permet de négocier des prix intéressants pour le prêt. Faut-il faire appel à un courtier ou à sa propre banque ? Bien que le choix du spécialiste n’influence pas outre mesure le processus d’emprunt, chaque partie offre une variété d’expertises. Voici l’essentiel à savoir à ce sujet.

Le choix idéal entre la banque et le courtier pour un prêt immobilier

Le principal point de différence entre la banque et le courtier réside au niveau des offres.

A voir aussi : Pourquoi faire construire une maison ossature bois

La banque

Le banquier présente uniquement son offre. C’est le meilleur intermédiaire quand votre demande de prêt est généraliste. Ce choix est très avantageux pour plusieurs raisons. En réalité, votre profil enregistré auprès de la compagnie financière leur permet de vous suivre facilement.

Ainsi, la banque peut donc donner des conseils quant à la formule de prêt adaptée à votre profil d’emprunteur. Ce choix permet d’avoir une plus grande marge de négociation. Par ailleurs, la banque est l’interlocuteur idéal pour souscrire au contrat, si vous optez pour regrouper vos prestations dans un seul établissement.

A voir aussi : La gestion locative Paris, les avantages de faire gérer son bien immobilier

Le courtier

Dans le cadre d’un prêt immobilier, le courtier fait généralement le tour de plusieurs offres de crédit. En effet, il collabore avec plusieurs institutions bancaires. De ce fait, il peut présenter une variété de propositions. L’expertise technique de ce professionnel permet d’agir en faveur de l’emprunteur que vous êtes.

En dehors de trouver les meilleurs taux offerts sur le marché, le courtier peut négocier directement avec votre banque en vue d’obtenir des conditions intéressantes pour la mise en œuvre du contrat. En réalité, ces offres attractives découlent de la relation entre le courtier et la banque.

Les limites de la banque et les autres avantages du courtier

En dépit des nombreux avantages qu’offre une banque, ses prestations en matière de prêt immobilier restent très limitées. L’inconvénient principal de recourir à un banquier réside dans les contraintes liées aux règlements de la structure financière. En effet, vous ne bénéficiez point d’une flexibilité en termes de conditions de prêt.

A contrario, le courtier permet également de gagner du temps. Grâce à un réseau composé de différents organismes d’emprunt immobilier, ce professionnel déposera votre demande auprès de plusieurs structures compétentes. Il s’agit non seulement de grandes banques, mais aussi de sociétés de crédit spécialisées.

Ainsi, vous gagnez beaucoup de temps pour trouver une meilleure offre sur le marché. De plus, le courtier sait vers quel partenaire vous orientez sur la base de la nature de votre projet et les financements envisagés.

Quid des honoraires des deux prestataires ?

Les honoraires constituent un bon motif pour choisir entre le courtier et la banque. Dans le cadre d’un prêt immobilier, l’emprunteur ne verse aucune rémunération au banquier qui s’occupe de son dossier. Cela signifie que vous n’aurez pas des honoraires à payer à la banque.

En revanche, les services du courtier dans l’immobilier sont à payer. La rémunération couvre la recherche et l’accompagnement effectués par le spécialiste. Ces frais de courtage sont versés par le client. Le montant à payer représente généralement un pourcentage (1 et 8 %) du montant financé.

Immo