Professions libérales : ce qu’il faut savoir sur la retraite

Vous avez exercé une profession libérale toute votre vie et vous avez des questions concernant votre retraite ? Directement en ligne, un spécialiste vous accompagne pour mieux vous orienter dans votre dossier. Retraite de base, retraite complémentaire, décote et surcote, voici pourquoi vous devriez leur faire confiance !

Un bilan stratégique

Lorsqu’il s’agit de prendre sa retraite pour une profession libérale, la question du taux et de l’âge entre forcément en ligne de compte. Voilà pourquoi, des spécialistes vous accompagnent dans un bilan retraite stratégique pour optimiser votre cessation d’activité. Avec eux, vous pourrez facilement calculer et simuler tous vos droits à la retraite sur la base des informations et des justificatifs de carrière fournis.

A voir aussi : Comment calculer la prime de remboursement d'une obligation ?

En reconstituant entièrement toute votre carrière sur la base du relevé d’informations, ils relèveront automatiquement d’éventuelles anomalies qui auront un impact sur votre pension. Ils peuvent aussi calculer la valeur des droits manquants que vous avez identifiés pour un calcul au plus juste. S’il vous manque certaines pièces, alors ils vous indiqueront quelles sont les démarches à suivre pour les récupérer. Avec eux, vous pouvez donc obtenir un dossier complet pour une évaluation au plus juste du montant mensuel net.

Une expertise précieuse

Pour les professions libérales, il arrive que la carrière soit complexe. Expatriation, différents statuts, employeurs multiples… Dans ces cas-là, une vérification minutieuse doit être envisagée pour mieux calculer vos droits. Voilà pourquoi, ces spécialistes vous offrent une expertise précieuse afin de reconstituer toute votre carrière. Le but, c’est de mieux identifier l’enregistrement de vos droits auprès des différents organismes afin de détecter de possibles anomalies qui pourraient avoir un fort impact sur l’âge de départ ou le montant de votre pension.

A voir aussi : Ne tradez jamais sur un coup de tête

Grâce à une équipe d’experts, vous pouvez rechercher tous les justificatifs qui vous manquent auprès des organismes susceptibles de les détenir. Ancien employeur, chambre des métiers, organismes sociaux… Ils identifient et régularisent votre situation afin d’obtenir un dossier complet qui permet de calculer la valeur des droits manquants. En sachant que tous les libéraux dépendent d’une seule caisse de retraite pour un régime de base : la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales (CNAVPL). 

À l’heure actuelle, les conditions d’accès à la retraite de base pour les professions libérales à taux plein sont les mêmes que pour le Régime Général ou le RSI. En cas de trimestre manquant, vous subirez un abattement de 1,25 % par trimestre, que ce soit pour atteindre l’âge du taux plein ou pour atteindre le nombre de trimestres de la durée de référence. Alors si vous avez des doutes ou des questions, n’hésitez pas à contacter ces experts ! 

Finance