Le secteur de la boucherie en pleine mutation

La reprise économique est effective en France et dans presque toute l’Europe. Dans ce contexte, la boucherie artisanale se porte plutôt bien et le savoir-faire des bouchers français est plus que jamais reconnu. Aujourd’hui, la France compte plus de 18.000 bouchers avec des effectifs salariés de plus de 35.000. Dès lors, dans chaque boucherie, on compte pas moins de 3 collaborateurs pour un chiffre d’affaires global de plus de 6 milliards d’euros.

La boucherie, une succession de crises sanitaires

Depuis quelques années, le secteur de la boucherie a souffert des conséquences d’une véritable succession des crises sanitaires et de la concurrence des grandes enseignes. D’ailleurs, seules les boucheries réalisant entre 200.000 et 400.000 euros de chiffres d’affaires ont pu voir leurs ventes progresser.

A lire en complément : Comment passer son baptême de plongée ?

Pour autant, tout le monde reste optimiste pour cette profession avec l’augmentation de la consommation globale de viande. Aujourd’hui, les ménages privilégient les viandes dont la traçabilité est avérée. Par ailleurs, plusieurs consommateurs privilégient les conseils d’artisans bouchers afin de bien choisir leur viande. L’innovation est surtout au rendez-vous aussi bien dans leur stratégie marketing que dans leur offre avec le bio. Dès lors, une cible qui ne fréquente pas vraiment les boucheries commence à s’intéresser à cette habitude de consommation.

Un enjeu majeur dans la profession : la reprise de la boucherie

Aujourd’hui, la Confédération française de la Boucherie estime que près d’un tiers des bouchers vont devoir trouver preneur d’ici 10 ans, soit plus de 6300 commerces. En dehors des boucheries en agglomération, celles qui sont situées en rase campagne peinent à dynamiser leurs activités. Pourtant, ces boucheries sont économiquement viables et très bien intégrées dans le tissu économique local. Toutefois, pour optimiser les chances de réussite de la Boucherie du Garbalan, une étude de marché approfondie est nécessaire pour évaluer les potentialités de la zone.

A voir aussi : Les accessoires indispensables pour le motard

La profession est très règlementée

Parce que le métier de Boucher est très règlementé, il est important de prévoir un budget suffisant afin de mettre à niveau tous les équipements de travail. En effet, après les nombreux scandales sur la viande et les produits de charcuterie, le respect des normes d’hygiène est incontournable pour tous les professionnels. Dès lors, en cas de reprise, il faudra prendre en compte ces différents aspects et les inclure dans le prix d’achat. Pour réussir la reprise d’une boucherie, le mieux est de se faire aider par des professionnels spécialisés dans la vente de boucherie.

Pratique