Comment réussir votre location immobilière dans la capitale

Vous envisagez de mettre votre bien en location à Paris ? Alors, pour garantir la réussite de votre projet et la rentabilité de votre investissement, pensez à vous préparer préalablement. Vous devez notamment choisir le type de la location, faire des diagnostics techniques et réaliser les diverses étapes pour l’accueil du premier locataire. Alors, comment réussir sa location immobilière dans la capitale ? Dans quel cas l’IFI sur sa résidence principale (impôt sur la fortune immobilière) s’applique-t-il ? Tout savoir.

Location nue ou location meublée ?

Si vous envisagez de mettre en location un bien immobilier à Paris, sachez que la solution la plus courante est la location nue. Dans ce cas de figure, vous mettez à la disposition de votre locataire un logement vide, sans aucun meuble. Cette option se choisit dans le cas où le logement ou l’appartement est grand et si vous ne voulez pas l’équiper de meuble. Puisque la location vide est considérée comme une activité de nature civile, le propriétaire reste soumis à l’IFI sur sa résidence principale. Il s’agit d’un impôt qui remplace l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) depuis le 1er janvier 2018. Il s’applique si vous êtes propriétaire d’un patrimoine immobilier net excédant 1.3 million d’€. Son taux dépend de la valeur du patrimoine immobilier.

A voir aussi : Pourquoi faire construire une maison ossature bois

Si vous souhaitez que votre investissement immobilier à Paris soit rentable, la location meublée est la solution la plus préconisée. Dans ce cas, vous mettez en location un logement doté d’un certain nombre d’équipements dont la liste est annoncée par la loi. En louant en meublé, vous bénéficierez d’une exonération sur l’impôt sur la fortune immobilière sous certaines conditions. Il faut, par exemple, que la location soit réalisée à titre principal et qu’elle présente un caractère commercial (recettes annuelles dépassant 23 000 et loyers assurant 50 % de vos revenus). Grâce à l’exonération sur l’IFI, vous pouvez optimiser la rentabilité de votre investissement locatif à Paris.

A découvrir également : Acheter un appartement dans le 16ème arrondissement de Paris

La réalisation des travaux d’amélioration

Avant de mettre votre bien en location et pour optimiser votre chance de trouver un locataire, pensez à le valoriser. Cela se fait en réalisant quelques travaux d’amélioration. Ces travaux sont notamment incontournables si vous optez pour le dispositif de défiscalisation Pinel ou Denormandie. L’objectif en est d’optimiser les performances énergétiques du logement et d’assurer le confort des occupants en réalisant certaines installations.

La fixation du loyer et des charges

Avant d’accueillir votre tout premier locataire, vous devez déterminer préalablement le montant du loyer et les charges. Pour cela, prenez en compte les prix appliqués dans la commune ou dans le voisinage. En ce qui concerne les charges, leur montant peut être évalué d’une manière réelle ou forfaitaire.

La réalisation des diagnostics techniques obligatoires

Certains diagnostics sont obligatoires si vous souhaitez mettre en location un bien immobilier à Paris. Dans le cas où vous venez d’acquérir le bien immobilier et si celui-ci a fait l’objet de diagnostics obligatoires avant que vous l’achetiez, vous n’avez qu’à vérifier leur date pour savoir s’ils sont encore valables ou non.

Le choix du locataire

Pour trouver des locataires, faites des annonces et des visites. Après avoir présélectionné quelques candidats, pensez à analyser chaque dossier. Basez-vous sur un certain nombre de critères pour bien faire votre choix. Si vous parvenez à trouver un locataire, il ne vous reste qu’à établir et à signer le contrat de bail.

Immo