Étiquette énergie : ce qui change en 2022

La toute première étiquette énergie a été lancée en 1992. Elle a ensuite été adaptée en 2011 avant qu’une nouvelle version ne soit lancée en mars 2021. C’est désormais cette dernière version que vous trouverez sur les appareils électroménagers en 2022. À quoi ressemble-t-elle ? Tour d’horizon.

A quoi sert l’étiquette énergie ?

L’étiquette énergétique est apposée sur les appareils électroménagers vendus dans le commerce dans l’Union européenne. Elle a pour but de donner un aperçu de leur impact environnemental en informant notamment sur leur consommation d’énergie.

A lire aussi : Comment intégrer des meubles design et fonctionnels dans son intérieur ?

Elle encourage ainsi les consommateurs à choisir les produits les plus écologiques, mais aussi les fabricants à innover pour commercialiser des produits plus vertueux. Conçue dans un souci de transparence, elle permet au consommateur de se faire une idée sur le produit en un clin d’œil. Pour ce faire, elle classe l’appareil dans une échelle de classes énergétiques signalées par des lettres allant de A à G, auxquelles différentes couleurs sont associées.

Quelles indications l’étiquette énergie donne-t-elle ?

Plusieurs facteurs déterminent la classe dans laquelle l’appareil électroménager est rangé. Celle-ci dépend tout d’abord de la consommation énergétique de l’appareil, qu’il s’agisse d’électricité, d’eau ou de gaz. Mais elle est également influencée par des paramètres comme l’éco-conception, les matériaux ou encore l’indice de réparabilité de l’appareil. On peut ainsi observer, par exemple, que les réparations des appareils Whirlpool sont souvent plus faciles à effectuer. Des informations détaillées sont ensuite données en dessous de la note sur l’échelle des classes énergétiques. La consommation précise de l’appareil en eau, électricité ou gaz est par exemple indiquée. Des informations spécifiques au produit, par exemple sa capacité, sont également présentes. Enfin, la pollution sonore est également évaluée à travers une estimation du niveau sonore produit par l’appareil électroménager.

A lire également : Pourquoi mon tracteur tondeuse ne démarre plus ?

A quoi correspondent les nouvelles classes énergétiques ?

Une nouvelle étiquette énergie pour l’équipement de la maison a été lancée en mars 2021. Celle-ci a eu pour principal objet une évolution du système de classes énergétiques, afin de répondre aux évolutions récentes du marché.

En effet, les appareils électroménagers sont aujourd’hui bien plus performants qu’il y a quelques années. Ainsi, sur l’échelle qui était en vigueur depuis 2011, l’immense majorité d’entre eux entrait désormais dans la classe A. Afin de les distinguer, des sous-classes avaient été mises en place, se traduisant par l’ajout de symboles “+”. Les appareils les plus économes étaient classés A+++, et étaient suivis par les A++, puis A++, A+, A, B, C et D. Mais ce système était peu clair pour l’utilisateur et rendait difficile la distinction des appareils les plus performants. On pouvait croire qu’un appareil classé A+ était écologique, alors que ce n’était pas forcément le cas.

C’est pourquoi l’Europe a décidé de réviser cette échelle. Ainsi, sur la nouvelle étiquette énergie que vous retrouverez sur les appareils en 2022, les “+” sont absents, et l’échelle va jusqu’à la lettre G. Désormais, un appareil auparavant classé A+++ sera dans la catégorie B, voire C. En effet, aucun appareil à l’heure actuelle n’est en mesure d’atteindre la toute nouvelle classe A. La raison est simple : les autorités souhaitent ainsi inciter les fabricants à innover plus encore afin de continuer à réduire la consommation de l’électroménager.

Maison