Tiny house : une maison individuelle accessible à tous

À l’ère où les préoccupations écologiques se développent fortement et touchent même les plus jeunes, les tiny house ne cessent de séduire les Français. Ces petites maisons sur roues se veulent à la fois confortables et abordables. Il s’agit d’une bonne alternative à la construction d’une maison individuelle. Focus sur les particularités et les avantages de ces petites maisons du futur.

Qu’est-ce qu’une tiny house ?

Également appelée micro-maison en français, la tiny house est un habitat de petite taille composé principalement de bois. La particularité de ce type de maison, c’est qu’il est déplaçable. En effet, la mini maison repose sur une remorque, ce qui vous permet d’emmener votre résidence partout avec vous, avec un camion ou un tracteur. La tiny house peut aussi bien faire office de maison principale que d’habitat secondaire.

A voir aussi : Pose de fenêtre : miser sur l'innovation

La micro-maison est personnalisable à souhait. En général, les tiny house ont une superficie allant de 10m² à 25m². De par leur petite taille et les matériaux qui les constituent, elles sont considérées comme une alternative écologique et abordable aux maisons individuelles traditionnelles. Elles font au maximum 4 m de hauteur et 2,55 m de largeur avec un poids de 3,5 t. Elles répondent ainsi parfaitement aux besoins des fervents protecteurs de l’environnement. Contrairement aux normes de la société actuelle, les mini maisons mettent à l’honneur le minimalisme.

Le phénomène tiny house est venu tout droit des États-Unis. Dans ce pays, la grandeur et la décadence ont toujours été les maîtres-mots des constructeurs. Les tiny house sont nées de la volonté de certains Américains souhaitant s’opposer à cette tendance et proposer des habitats plus respectueux de l’environnement. Le concept a vite séduit les personnes désireuses d’amoindrir leur impact sur l’environnement. Le phénomène s’est amplifié après le passage du cyclone Katrina qui a laissé derrière lui de très gros dégâts, privant des milliers d’Américains d’abris.

A voir aussi : Comment faire un abattage sans impacter les arbres voisins ?

Tiny house

Quels sont les avantages d’une tiny house ?

Si la tiny house ne cesse de compter de nouveaux adeptes, c’est parce qu’elle offre de nombreux avantages.

Un prix très intéressant

En raison de ses faibles dimensions, la tiny house est accessible à tous. Son prix est trois fois inférieur à celui d’une maison individuelle conventionnelle tout en offrant un confort très appréciable. Il est également possible d’en tirer du profit en la revendant plus tard. Tout comme les autres biens immobiliers, le prix d’une tiny house familiale peut augmenter avec le temps. En revanche, son prix au mètre carré est plus élevé que celui d’une maison individuelle classique. En effet, le coût de certains équipements n’est pas compressible.

Un habitat autonome

En dépit de sa petite taille, une mini maison peut être tout à fait autonome. En effet, elle peut fonctionner et offrir un confort optimal sans dépendre des réseaux nationaux pour ses besoins en énergie. Si le chauffage peut fonctionner au gaz, il faudra prévoir un budget et des équipements supplémentaires pour l’électricité, l’eau et les sanitaires. Pour réduire le budget relatif à ces installations, il est judicieux de s’installer sur un terrain équipé en eau et électricité.

Une maison mobile

Le principal point fort de ce type d’habitat est sa mobilité. Investir dans une tiny house permet d’élire domicile n’importe où et de repartir aussitôt qu’on le souhaite. Cet habitat offre la possibilité de s’installer dans un cadre magnifique et de profiter d’un environnement apaisant en toute autonomie. Il faut savoir toutefois qu’il n’est pas possible de se parquer n’importe où. En effet, il faut demander une autorisation locale. Sachez également que la durée de stationnement maximale autorisée est de trois mois. Il existe également d’autres règles appliquées à la tiny house dont il faut prendre connaissance et prendre en compte avant d’acheter.

Un aménagement propice au confort

Une tiny house se prête aussi bien à la vie solitaire qu’à la vie de couple. Contrairement aux idées reçues, il est bien possible de vivre à deux dans cet habitat. Son aménagement est d’ailleurs conçu pour permettre une parfaite habitabilité grâce à de nombreux rangements aussi ingénieux que pratiques. Bien que la vie dans une mini maison requiert que vous fassiez le tri dans vos affaires et ne gardiez que l’essentiel, il est tout à fait possible d’y vivre agréablement et confortablement.

Les différents emplois possibles d’une tiny house

La conception et l’aménagement d’une mini maison permet d’y vivre au quotidien, mais ce n’est pas tout. De nombreuses personnes l’achètent à d’autres fins.

Une tiny house pour découvrir le monde

La mini maison est idéale pour les vacanciers itinérants qui souhaitent découvrir le monde et faire une halte où il fait bon vivre.

Une extension de maison

Investir dans une tiny house plutôt que de mettre en œuvre de gros travaux d’extension permet de faire des économies tout en bénéficiant d’un espace de vie supplémentaire avec tout le confort voulu. Cela vous évite de vivre dans un chantier le temps des travaux. Votre micro-maison est livrée clé en main. Il ne vous reste plus qu’à l’occuper comme bon vous semble (bureau, chambre d’étudiant, atelier, studio…).

Un espace dédié au bien-être

Quoi de mieux que d’avoir un espace bien-être chez soi ? Une tiny house peut faire office de pool house, de salle de massage et d’un espace détente.

Tirer profit d’un terrain non viabilisé

Au lieu d’abandonner un terrain non viabilisé, vous pouvez en tirer profit grâce à l’achat d’une tiny house. Plus d’étude de terrain, plus de terrassement, plus de travaux… vous avez une maison prête à habiter.

Pour le camping ?

De nombreux campings proposent actuellement des tiny house dans leurs offres d’hébergement de vacances. Cela permet aux campeurs de profiter d’un hébergement moderne, confortable, écologique avec un prix abordable.

Par ailleurs, la tiny house peut également servir dans un contexte commercial, associatif ou culturel. Elle peut en effet être exploitée pour en faire une billetterie, une loge, un espace de premiers soins ambulant, une cuisine ambulante, un cabinet médical ambulant, une sandwicherie, etc.

En résumé, compte tenu des nombreux avantages de la mini maison et des différentes utilisations qu’il est possible d’en faire, son prix reste très avantageux et accessible à tous. Comptez entre 35 et 60 000 € pour vous offrir une tiny house.

Comment construire sa propre tiny house ?

Après avoir compris les avantages et les différents emplois possibles d’une tiny house, vous souhaitez peut-être construire la vôtre. Voici quelques étapes clés pour vous aider à mener à bien votre projet de construction :

Définir son budget

Cela dépendra en grande partie de vos choix concernant les matériaux que vous utiliserez pour construire votre mini-maison ainsi que des équipements dont elle sera équipée. Le coût moyen pour une petite maison est généralement compris entre 30 000 et 60 000 euros.

Concevoir un plan

Pour commencer, il faut dessiner le plan de sa future habitation. Pensez à bien acheter progressivement au fil du temps plutôt qu’en une seule fois afin d’alléger le poids sur son portefeuille.

Démarrer la fabrication

Maintenant que tout est prêt (budget établi, plans dessinés, matériaux achetés), il ne reste plus qu’à passer à l’étape finale : la fabrication. Si jamais cette étape semble insurmontable seul(e), sachez qu’il existe aujourd’hui des constructeurs professionnels qui proposent ce service aux particuliers comme Tinyhouse ou Construire sa tiny house.

Réfléchir à l’aspect écologique de la construction

Pour réduire son impact sur l’environnement, pensez à bien choisir des matériaux durables et recyclables. Il est aussi recommandé d’installer des équipements éco-responsables tels que les panneaux solaires pour produire sa propre énergie.

Prendre en compte les normatives de construction

Même si votre maison est petite, elle doit respecter certaines normes notamment si vous avez prévu de vivre dedans toute l’année. Effectivement, même s’il n’y a pas besoin de permis de construire pour une micro-maison mobile (moins de 7 mètres), il faut toutefois faire attention à ce qu’elle soit conforme aux lois en vigueur notamment celles liées au Code du travail ou encore à la réglementation thermique RT2012.

Toutes ces étapes peuvent être longues et parfois décourageantes, mais avec un peu d’aide extérieure et beaucoup de motivation, concevoir soi-même sa propre mini-maison peut permettre d’être fier(e) du résultat final. Une fois terminée, celle-ci représentera non seulement un investissement financier intelligent, mais aussi une source très importante de créativité et d’indépendance.

Les réglementations à respecter pour installer une tiny house

Construire une tiny house est un projet ambitieux, mais il faut se rappeler qu’il y a des réglementations à respecter avant d’installer sa maison miniature. Voici ce que vous devez savoir :

La taille réduite d’une tiny house ne signifie pas nécessairement qu’elle peut être placée n’importe où. Avant de commencer la construction ou l’installation, il faut vérifier si vous avez besoin d’un permis de construire, en fonction du lieu où vous souhaitez vivre. Les règles varient selon le pays et la région dans laquelle vous vivez.

Même si votre tiny house répond aux normes légales pour obtenir un permis, certains mouvements anti-tiny s’organisent afin de restreindre l’accès aux tiny houses sur leur territoire.

Lorsque vous installez une mini-maison permanente dans un endroit qui n’a jamais été habité auparavant, assurez-vous que les infrastructures telles que l’eau potable, l’électricité et le tout-à-l’égout sont disponibles sur place. Si elles ne sont pas disponibles localement, envisagez des solutions alternatives comme les panneaux solaires pour fournir votre propre énergie ou encore des toilettes sèches.

Trouver son terrain n’est pas toujours facile surtout lorsqu’on recherche une superficie inférieure à 20m². Effectivement, lorsqu’un terrain est trop petit ou enclavé, cela peut rendre l’installation de la maison miniature illégale, ce qui pourrait entraîner des amendes pécuniaires conséquentes.

Cette norme a été mise en place pour garantir une certaine performance énergétique dans les logements neufs et rénovés. Elle impose notamment que les bâtiments soient conçus de manière à limiter leur consommation d’énergie.

Si vous prévoyez de construire votre propre petite maison, il faut connaître les coûts et les réglementations nécessaires avant de commencer le processus. Avec un peu de planification et une bonne dose de patience, vous pouvez concevoir une habitation unique qui sera non seulement écologiquement durable mais aussi économiquement viable dans le long terme.

Maison