Reconversion professionnelle : et si vous deveniez coiffeur ?

En dehors de l’alimentation, s’il y a bien un rituel auquel personne n’échappe, c’est le besoin de soigner son apparence à travers la coiffure. Si les coupes, couleurs, relooking et autres techniques de visagisme n’ont plus de secret pour vous, il est temps de vous poser les bonnes questions. Et si vous passiez le cap pour devenir un véritable professionnel ?

Les métiers de la coiffure, un secteur porteur

Une chose est sûre : vous ne manquerez pas de travail. Les métiers de la coiffure sont le deuxième secteur de l’artisanat en nombre d’entreprises en France. Autant dire qu’il y a de la demande et de façon récurrente. Même s’il y a des pics d’activités (le mois de décembre avec les fêtes de fin d’année et le printemps, saison des fêtes et des mariages), l’activité tend à se lisser tout au long de l’année, en partie engendrée par l’arrivée des 35 heures.

A voir aussi : Ces voleurs qui ont tenté de neutraliser les ondes des portiques antivol grâce à des feuilles d’aluminium

Mais avant de penser à vous mettre à votre compte ou à travailler pour les plus grands, il faut se renseigner sur les formations de coiffure qui existent. Que ce soit en établissement public ou privé, en présentiel ou à distance, il vous faudra apprendre les fondamentaux de la coiffure. Longtemps proposées en deux années de cursus, les formations tendent à se raccourcir afin que les personnes en reconversion professionnelle puissent se réinsérer rapidement dans le monde du travail. 

Les qualités requises pour la coiffure

Être coiffeur est un métier de services où le contact avec la clientèle est permanent. Les clients n’ont pas d’autre chose que de vous faire confiance et s’en remettent à vos compétences pour améliorer leur image. L’accueil, le dynamisme et la sociabilité sont donc de rigueur pour satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante.

A lire aussi : Achat d’une première voiture : comment éviter les pièges ?

En plus de ces qualités inhérentes à la fonction, il faut également faire preuve de patience, être à l’écoute, rester discret sur les éventuelles confidences que l’on peut vous faire ou inversement, savoir rester silencieux lorsque l’on vous le demande.

Pratique