Comment travailler dans un magasin de vêtement ?

C’est décidé : vous commencez en tant que vendeur ! Mais avez-vous une idée du chemin menant à cette profession ? Savez-vous ce qu’il faut pour travailler dans les ventes en magasin, quelles sont les qualités attendues de vous ? Si vous vous demandez comment devenir vendeur, suivez les 4 étapes ci-dessous !

Étape 1 : Apprenez à connaître le travail de vendeur

Pensez-vous connaître le travail d’un vendeur ? Avant de savoir comment devenir vendeur, il est bon de faire le point sur les différentes missions qui peuvent être votre responsabilité. Parce que tous les vendeurs ne font pas la même chose !

A lire en complément : Slip ou boxer pour homme : quel est le meilleur choix ?

En fonction de la taille du magasin (dépanneurs, chaîne, franchise, hypermarché…) et du secteur commercial dans lequel vous travaillez (grand détaillant alimentaire, magasins généraux, magasins spécialisés…), vos tâches de vendeur seront nécessairement assez différentes. Plus la structure est grande, plus vos missions seront axées sur l’organisation interne (planification, hébergement, etc.). Inversement, dans un magasin de taille humaine, vous serez obligé de développer davantage de relations avec la clientèle, surtout du point de vue du conseil.

Ce qu’il faut garder à l’esprit avant même de vous demander comment devenir vendeur est la place importante occupée dans la vie quotidienne par des tâches dites « techniques ». En effet : on croit souvent que le rôle du vendeur est principalement d’accueillir, de conseiller et d’accompagner le client, mais ce n’est qu’une vision réduite de la profession. Vous passerez une partie importante de votre temps à organiser des étagères, à étiqueter des produits, à encaisser les règlements, à réapprovisionner les stocks, etc.

A lire en complément : Quelles sont les matières à privilégier pour confectionner la robe de demoiselles d’honneur ?

Étape 2 : Vérifiez comment devenir vendeur (vendeuse)

Très souvent, la question de savoir comment devenir vendeur est de se demander quelles études mènent au commerce. Dans ce cas, la plupart du temps, il est possible de trouver des postes qui ne nécessitent aucune qualification. Cependant, si vous envisagez une carrière, ou simplement si vous avez l’intention de monter l’échelle, vous serez aidé par :

  • Atteindre un PAC (employé commercial, employé commercial, vendeur-magasinier) ;
  • Obtenir un Bac professionnel (technicien en commerce, conseil et vente) ;
  • Le passage par une gestion BTS, une négociation, une gestion commerciale ou une relation client (ou un OTC dans les mêmes domaines).

Notez que l’alternance de formation et d’expérience de vente augmente vos chances de succès lors de la recherche d’un emploi.

Si vous n’avez pas suivi l’une de ces routes, il est toujours possible d’accéder à un poste de vendeur ou de vendeur. Pas besoin de formation de vendeur. D’autant plus que la majorité des magasins vous emmènent à travers une formation initiale interne afin de vous enseigner leurs spécificités (fonctionnement, produits/services, etc.).

Étape 3 : Demandez-vous si vous avez les qualités requises

Comme on l’a vu à l’étape précédente, la question de savoir comment devenir vendeur trouve une réponse simple : en termes de formation ou de diplôme, il n’y a pas conditions préalables particulières. Mais il serait faux de conclure que tout le monde peut endosser le costume du vendeur pendant la nuit !

Pour le dire en quelques mots : ce n’est pas un travail facile. Parce qu’il est très exigeant, tant physiquement que mentalement. Vous passerez une grande partie de la journée debout, dans des conditions pas toujours agréables (forte fréquentation, chaleur chaude, froid glacial…). Et pourtant, ce que ce soit qu’il arrive, que vous soyez plein de vigueur ou sous forme petite, vous devrez prendre soin de votre présentation et garder le sourire, qu’il pleut ou vend, si les clients sont adorables ou haineux.

Est-il important de savoir comment devenir vendeur ? Oui, parce qu’il faut se rendre compte que cette profession nécessite une bonne condition physique, un excellent contrôle de ses émotions, et même une certaine endurance. À cela, bien sûr, s’ajoute une présentation impeccable, un discours parfait et une flexibilité de caractère indispensable.

Ce n’est pas tout ! D’autres qualités sont parfois requises en fonction de la type de magasin ciblé. Si vous vous demandez comment devenir vendeur dans un magasin de vêtements ou de luxe, par exemple, vous devez savoir que certains codes physiques ou vestimentaires peuvent s’appliquer. Si vous avez l’intention de travailler dans un magasin de sport ou de jeux vidéo, mieux se connaître dans le domaine concerné, au risque de manquer les besoins du client.

Enfin, il va sans dire que le sens du service est le fondement de la profession. Vous devez avoir un goût pour le relationnel et le conseil, aimer interagir avec les autres, et savoir adapter votre discours en fonction des attentes de votre interlocuteur. Et la maîtrise de l’anglais est un must dans les magasins à vocation touristique.

Étape 4 : Renseignez-vous sur les conditions d’exercice du métier

Savoir devenir vendeur, c’est aussi en apprendre davantage sur les conditions de travail.

Il convient de noter, en particulier, qu’un grand nombre de postes de premier rang dans ce secteur sont précaires : contrats à temps partiel ou pour une période indéterminée. De nombreux magasins louent pour des périodes de temps limitées, afin de faire face à un afflux de fréquentation (généralement pendant les vacances scolaires), sans nécessairement avoir besoin d’un personnel présent toute l’année. Heureusement, il arrive souvent que ces postes précaires se transforment en emplois stables après un premier contrat, une fois que vous avez fait vos preuves.

Pour un vendeur, le salaire de base est d’environ 1 460 euros brut par mois (sans formation ni expérience).

Quant aux possibilités d’évolution, elles dépendent de la structure dans laquelle vous opérez. Les meilleurs prospects se rencontrent dans la grande distribution, où il est possible de devenir directeur de département puis directeur. Si vous travaillez dans un petit magasin, il sera plus pertinent de chercher un emploi mieux rémunéré dans d’autres magasins.

Maintenant, vous savez comment devenir vendeur. Vous n’avez qu’une chose à faire : préparer un CV et une lettre de motivation, puis commencer à chercher des offres d’emploi dans le domaine qui vous intéresse !

des périodes de temps limitées, afin de faire face à un afflux de fréquentation (généralement pendant les vacances scolaires), sans nécessairement avoir besoin d’un personnel présent toute l’année. Heureusement, il arrive souvent que ces postes précaires se transforment en emplois stables après un premier contrat, une fois que vous avez fait vos preuves.

Pour un vendeur, le salaire de base est d’environ 1 460 euros brut par mois (sans formation ni expérience).

Quant aux possibilités d’évolution, elles dépendent de la structure dans laquelle vous opérez. Les meilleurs prospects se rencontrent dans la grande distribution, où il est possible de devenir directeur de département puis directeur. Si vous travaillez dans un petit magasin, il sera plus pertinent de chercher un emploi mieux rémunéré dans d’autres magasins.

Maintenant, vous savez comment devenir vendeur. Vous n’avez qu’une chose à faire : préparer un CV et une lettre de motivation, puis commencer à chercher des offres d’emploi dans le domaine qui vous intéresse !

Mode