Souscrire une assurance : pour quoi faire ?

Tout autour de nous, nous trouvons constamment des offres pour souscrire différents types d’assurances. L’assurance habitation, l’assurance automobile, l’assurance épargne, entre autres, sont quelques-unes de celles qui sont fréquemment proposées aux consommateurs pour couvrir certains risques auxquels ils sont exposés. Qu’ont-elles en commun et pourquoi peuvent-elles être utiles à ceux qui les souscrivent ? On fait le point !

Comment fonctionne une assurance ?

La personne qui souscrit un contrat d’assurance (preneur d’assurance), en échange du paiement d’une prime (une somme d’argent, en une ou plusieurs fois), convient d’une contrepartie (capital assuré, biens assurés) qui sera versée au bénéficiaire (une ou plusieurs personnes) en cas de sinistre, c’est-à-dire de survenance d’un des événements assurés définis dans le contrat.

A lire en complément : Comment soigner une fracture du nez ?

Par exemple, dans un contrat d’assurance automobile au tiers, une personne souscrit une assurance pour couvrir le risque de causer un accident au volant. Si cet événement se produit et qu’il est responsable, l’assurance couvrira les dommages causés aux autres véhicules, aux personnes et aux autres biens, jusqu’au montant maximum convenu dans le contrat.

Une personne qui souscrit une assurance est couverte en cas d’accident et ne peut faire face à ses conséquences (indemnisation des tiers, paralysie de l’activité d’une entreprise, remplacement de biens, frais médicaux, etc.) C’est pourquoi on dit que le but principal de l’assurance est d’épargner.

Lire également : Les experts en obésité peuvent vraiment vous aider

Des économies sont réalisées parce que la personne qui souscrit un contrat d’assurance ne paie que le montant convenu comme prime, qui est normalement inférieur aux dommages couverts. En cas de pertes importantes, l’assurance est très précieuse, car la différence entre avoir ou ne pas avoir d’assurance peut signifier qu’une entreprise ferme ou peut poursuivre son activité, ou qu’une famille a ou n’a pas d’endroit où vivre.

Quelles sont les petites subtilités des assurances ?

L’assurance peut contenir certaines clauses visant à fixer des franchises, qui correspondent en pratique au montant minimum de dommages au-delà duquel l’assurance est responsable. C’est-à-dire que, dans le cas d’un sinistre avec une assurance automobile présentant une franchise de 300 euros, toutes les demandes d’un montant inférieur ou égal à cette somme seront payées par l’assuré, tandis que tout ce qui dépasse ce montant sera payé par la compagnie d’assurance.

Dans votre contrat d’assurance, il peut également être question de délais de carence, qui sont des périodes convenues pendant lesquelles l’assurance n’a aucun effet. Ces périodes sont utilisées pour protéger les entreprises contre d’éventuelles fraudes, de la part de personnes qui veulent souscrire une assurance alors qu’un sinistre a déjà eu lieu. Ainsi, si une assurance est souscrite avec un délai de carence de deux mois, par exemple, cela signifie que tant que ce délai ne s’est pas écoulé depuis la signature du contrat, celui-ci ne produira aucun effet et, par conséquent, aucune indemnité ne sera versée au bénéficiaire en cas de survenance de l’un des événements assurés.

Les compagnies d’assurance sont nombreuses sur le marché. N’hésitez pas à réaliser un comparatif en ligne pour comparer les différentes offres des assureurs. Que vous cherchiez une assurance habitation, une assurance auto ou même une mutuelle santé, il est toujours bon de comparer pour faire des économies mais aussi pour être le mieux protégé en cas de sinistre ! Si vous souhaitez en découvrir plus sur l’assureur Macif, vous pouvez vous rendre sur https://www.macif.fr/assurance/particuliers et découvrir toutes leurs offres.

Santé