Comment éviter les impayés de loyer ?

Pour un propriétaire, l’une des plus grandes peurs est d’avoir un locataire qui ne paie pas son loyer. Ce dernier peut justifier ses impayés d’une multitude de manières. Cependant, en prenant les mesures nécessaires, le propriétaire peut éviter ces situations très embarrassantes. Si vous désirez savoir comment vous protéger des problèmes de loyer impayé, découvrez des méthodes à utiliser au travers de cet article.

Choisir un bon locataire

En tant que propriétaire, vous devez faire très attention au choix du locataire qui va occuper votre logement. Plusieurs bailleurs rencontrent des problèmes de loyers impayés parce qu’ils n’ont pas accordé une grande importance au choix de leur locataire.

A lire aussi : Promoteur immobilier : pourquoi faire appel à lui

Vous pouvez user de certaines méthodes afin de bien choisir l’occupant de votre logement. À chaque potentiel locataire, exigez un dossier de location contenant les copies des documents suivants :

  • la carte nationale d’identité ou le passeport;
  • la carte de séjour (s’il s’agit d’un étranger)
  • 03 dernières fiches de paie ;
  • l’attestation de travail ;
  • la justification d’impôts.

C’est en étudiant ces documents que vous pourrez dire quelle est la personne la plus sérieuse et la plus apte à être votre nouveau locataire. Vous devrez faire une étude minutieuse de chaque dossier, car il peut arriver que vous trouviez des personnes qui utilisent de faux documents.

Lire également : Qui délivre le permis de conduire ?

Souscrire à une assurance loyers impayés

Une autre solution efficace pour se protéger de la location à crédit est la souscription d’une assurance loyer impayé pour son logement. En effet, l’analyse du dossier de candidature des potentiels locataires ne vous protège pas entièrement. Il se peut que vous rencontriez des locataires qui soient stables financièrement et qui aient toutes les qualités pour vous rassurer, mais qui rentrent plus tard en impayé. Un licenciement, une perte financière ou tout autre problème peut faire qu’ils ne soient plus capables de payer leurs loyers. La solution adéquate dans ce genre de cas est l’assurance ou la garantie loyers impayés, car elle vous protège de facteurs que vous ne pouvez contrôler.

L’assurance loyers impayés se décline sous plusieurs formes et chacune présente des clauses et des procédures qui lui sont propres. Ainsi, vous pourrez avoir une assurance qui ne prend en charge que les loyers impayés tandis que d’autres couvrent également les charges impayées, la détérioration du logement par le locataire ou encore le départ anticipé ou le décès de ce dernier. Vous devez savoir que les contrats pour ce type d’assurance sont souvent très stricts sur les procédures et le respect des délais.

Demander le paiement d’une caution locative

Outre l’assurance loyers impayés, le propriétaire peut également opter pour l’inclusion d’une caution de location dans le contrat de bail pour se protéger des impayés de loyer. Cette méthode est de plus en plus utilisée par de nombreux bailleurs. Aussi connu sous le nom de « garant », le système de caution de location est représenté par un individu qui s’engage à payer les dettes locatives.

Il existe en général deux types de caution de location à savoir : la caution de location simple et la caution de location solidaire. Avec le premier modèle, le propriétaire ne peut se tourner vers la caution qu’en cas d’insolvabilité de la part du locataire. Par contre, avec le second modèle, il a le droit d’appeler la caution dès le premier euro de loyer impayé. Tout comme pour l’assurance loyer impayé, c’est au propriétaire de faire le choix de la garantie qui lui convient.

La garantie Visale (Visa pour Logement et Emploi)

Le propriétaire a aussi la possibilité de recourir à la garantie ou caution Visale (Visa pour le Logement et l’Emploi) pour se prémunir contre toute situation de loyer impayé. Il s’agit d’un type de caution locative gratuite qui permet au bailleur de percevoir son loyer chaque mois à partir du 1er impayé. Mais cette garantie ne s’applique pas à tout le monde. Elle concerne les étudiants et alternants dont l’âge varie entre 18 ans et 30 ans. Elle concerne aussi les salariés de plus de 30 ans opérant dans le secteur privé et agricole ainsi que ceux qui disposent d’un bail mobilité.

Cette caution Visale gratuite est financée par Action Logement. Elle vous protège de plusieurs charges et des loyers impayés pendant 36 mois. Comme, il a été dit plus haut la garantie Visale  n’est pas accessible à tous les citoyens.

Immo