Comment bien évaluer le prix de l’or 

L’or est incontestablement l’un des métaux précieux les plus convoités. Il fait l’objet de nombreuses transactions entre particuliers et professionnels. Pour rentabiliser ces opérations d’achat, de vente ou de location d’or, il est indispensable de suivre certaines règles. Il est notamment décisif de bien estimer le coût de ce métal dans une pièce, dans un bijou, dans un lingot ou sous une autre forme. Découvrez les principaux indicateurs pour estimer l’or à sa juste valeur !

Le cours et la pureté de l’or

Pour éviter de mal évaluer la valeur de l’or, il faut tenir compte de son cours actuel. Cette donnée cruciale fait monter ou descendre le prix du métal jaune sur le marché boursier. Elle est croisée avec le poids et le nombre de carats du métal pour obtenir sa valeur réelle. Pour connaître avec exactitude le cours d’une pièce d’or, il est essentiel de consulter les données journalières sur le marché. Vous pouvez notamment avoir le cours 20 franc suisse or et son prix en temps réel.

A découvrir également : Quels sont les atouts d'un financement par les banques ?

Le prix réel de ces joyaux s’obtient nécessairement en fonction du taux d’or pur qu’ils contiennent. La pureté de ce métal se mesure en carats. Plus le pourcentage d’or est grand, plus le bijou est pur. On rencontre 4 principaux niveaux de pureté : les 9 carats, les 14 carats, les 18 carats et les 24 carats. Les métaux de 9 et 14 carats renferment respectivement 37,5 % et 58,4 % d’or pur.

Lire également : Où échanger de vieux dollars ?

Ceux de 18 et de 24 carats contiennent 75 % et 99 % d’or pur. Il faut noter que le niveau de pureté influence le prix du métal. Par exemple, l’or de 14 carats se vend à 34,55 euros par gramme. Il faut débourser jusqu’à 42 euros pour un gramme d’or 18 carats. Plus le nombre de carats est grand, plus le prix du bijou monte.

Le poids du métal, le degré de rareté et la cotation

Le poids d’un bijou en or s’obtient par pesée avec une balance de précision ou alimentaire. Après la détermination du poids de l’objet, on multiplie cette valeur avec le pourcentage d’or pur contenu dans le bijou. Par exemple, le poids d’un joyau fabriqué à partir de 18 carats d’or est égal au produit du nombre de carats par 0,75.

Si le joyau renferme d’autres alliages ou composants, on procède à une majoration du coût du métal en tenant compte de sa composition. En dehors du poids du bijou, les numismates procèdent à une authentification pour déterminer son degré de rareté. L’authentification d’une pièce d’or permet de connaître son état de conservation.

Plus l’état du bijou est meilleur, plus sa valeur à la vente augmente. Après authentification d’une pièce d’or, les experts la classent dans l’une de ces six catégories : Fleur de Coin (FDC), Splendide (SPL), Superbe (SUP), Très Très Beau (TTB), Très Beau (TB) et Beau (B).

Lorsqu’une pièce est classée dans la catégorie FDC, elle est d’une qualité irréprochable. Outre l’état de conservation, la cotation d’un bijou impacte le prix du métal. Plus la pièce est cotée sur le marché boursier, plus son prix monte.

Finance