Taxi contre les VTC à Marseille : la guerre est déclarée

Depuis quelques années, les VTC se sont imposés au monde grâce aux avantages qu’ils fournissent à leurs clients. Toutefois cela fait de l’ombre aux taxis, ce qui crée parfois des confrontations avec ces deux corps de métier. C’est le cas à Marseille où la situation a souvent tendance à dégénérer entre les VTC et les taximen. Des bagarres ont souvent eu lieu et même quelques affrontements. Toutefois, le gouvernement français s’est saisi de ce dossier afin de régler définitivement ce dossier. En effet, de nombreux professionnels pensent que les VTC effectuent une concurrence déloyale et que de plus, leur activité est complétement illégale.

Les VTC : une évolution dans le domaine des transports

Le secteur des transports a beaucoup évolué ces dernières années suite à l’apparition d’UBER. Il s‘agit d’une société américaine qui intervient dans le domaine de la technologie. Elle met sur le marché des applications qui sert d’intermédiaire entre le chauffeur et le client. Cela a donné naissance à un nouveau corps de métier dans ce secteur. Il s’agit des VTC. Très rapide, très efficace et fiable, ils disposent d’arguments plus favorables que ceux des taximen. De ce fait, ils ont rapidement eu du succès sur ce marché. Cela a créé une véritable fronde chez ces derniers. D’ailleurs, lorsque la loi des mobilités a été votée, les taxis se sont mobilisés afin de montrer leur colère. En effet, cette moi instaure une légalisation de l’activité de chauffeur privé à Marseille.

A voir aussi : Les accessoires indispensables pour le motard

Une concurrence déloyale entre les taxis et les VTC ?

De nombreuses personnes considèrent que les taxis sont défavorisés par rapport aux VTC. Ils ne sont pas établis aux mêmes régimes du point de vue juridique. Les taximen disposent de plus de charges sociales que les VTC qui sont plutôt considérés comme des travailleurs indépendants. Avec l’application cette année de la loi des mobilités, l’écart s’est encore plus creusé. Toutefois, on peut noter que cet aspect est sur le point de changer.

A découvrir également : Entretien de la toiture : comment procéder?

En effet, dans de nombreux pays, la société UBER est priée de régulariser les chauffeurs avec lesquels ils travaillent. Il faut savoir que de nombreuses personne disposant de véhicules s’improvisent chauffeurs privés en utilisant de faux badges de cette entreprise. De ce fait pour régler ce problème, aux États-Unis d’Amérique, une loi a été promulguée. Il s‘agit de faire de ces conducteurs des salariés d’UBER. Toutefois, les résultats ne se font pas encore sentir.

Auto